le 9 décembre 2018

« Retour aux actualités

Comité économique des produits de Santé

André Tanti sur le départ ?

André Tanti avait été reconduit en 2015 dans ses fonctions de vice-président en charge des dispositifs médicaux au sein du Comité économique des produits de santé (CEPS).
L’intéressé lui-même ne dément pas aujourd’hui la rumeur qui annonce son départ prochain.

Inspecteur général des finances, il avait été nommé en juillet 2009 à la vice-présidence du CEPS afin de piloter la section dispositifs médicaux. Il a été renouvelé fin novembre 2012 pour trois ans et confirmé à ce poste en 2015, au moment où Dominique Giorgi était remplacé à la présidence du CEPS par Maurice-Pierre Planel, ex-conseiller technique pour les produits de santé de Marisol Touraine.

André Tanti est diplômé d’études économiques générales et d’administration publique. Il a entamé sa carrière au ministère de l’Économie et des Finances. Il a notamment été chef de bureau au sein de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF ; de 1995 à 2001). Il a ensuite été nommé adjoint du Haut fonctionnaire de défense du ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie (de 2001 à 2006), avant de devenir directeur général de l’Agence nationale pour l’insertion et la promotion des Travailleurs d’outre-mer (ANT) (de 2006 à 2009).

Qui lui succèdera ?

Parmi les noms qui circulent pour succéder à André Tanti, le nom qui revient le plus régulièrement est celui de Claire Biot, actuelle directrice de l’AGEPS, l’Agence Générale des Equipements et Produits de santé.

Elle y avait succède à Michaël Cohen nommé adjoint à la Direction Economique, des Finances, de l’Investissement et du Patrimoine de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris.

Polytechnicienne, ingénieur en chef des Mines et docteur en immunologie, Claire Biot occupait précédemment les fonctions de Chef du Bureau des Produits de santé à la Direction de la Sécurité sociale, rattachée au Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes et au Ministère des Finances et des Comptes publics